CEDRIC HUESO DE MAGALHAES

cedric2Cela faisait quelques mois que Cédric se sentait fatigué. Un matin il n’a pas réussi à se lever, ses jambes tremblaient et il ne voyait plus rien de l’œil gauche. Malgré tout il part travailler mais le soir en rentrant il tombe en tremblant de douleurs. Les pompiers le transportent à l’hôpital.
Les mauvais diagnostiques s’enchainent : Crises d’angoisse, tétanie, hypoglycémie, Fibromyalgie…Et cela va durer presque 2 années.

Hospitalisé à Thonon, à Annecy, à Lyon, radios, IRM, scanners… des symptômes de maladie sont mis en évidence mais les médecins ne trouvent rien et nissent par lui dire que c’est psychologique et le mette sous traitement psychosomatique pendant 6 mois, en vain.
Le temps passe et tous ses muscles lâchent un à un… Cédric ne peut plus marcher et un fauteuil devient alors son quotidien.

Apres 2 ans en fauteuil, il commence à remarcher avec des béquilles mais la peur de tomber et les douleurs l’envahisse. Sa lle de 10 ans le motive, elle veut qu’il l’emmene à l’école sans fauteuil.
Un jour les tremblements reviennent, il est envoyé à Grenoble dans un centre spécialisé dans maladies rares. Les Neurologues inscrivent une Myopathie Métabolique dans son dossier.
C’est paradoxal mais il était content d’être en n un VRAI malade…d’être reconnu et en n comprit…
Depuis 1 an il est de retour chez lui en invalidité de travail avec des séances de kiné hebdomadaires, il s’occupe de sa lle Inès en garde alternée et a refait sa vie. En Avril prochain il sera de nouveau papa.
Il est membre actif de Jossmart58, une association qui œuvre contre la maladie de Charcot. Maladie dont le papa de son meilleur ami souffre.

La maladie, dis-tu, a changé ta vision de la vie ?
Mon approche des gens malades est différente, du coup je m’implique davantage dans l’association Josmart58. J’ai aussi rencontré des gens en Or (écorchés eux-aussi par la maladie ou les accidents de la vie) comme Andrée, Remy, Magalie et bien d’autres.

Ce qui a été le plus dur durant cette épreuve ?

La perte de la motricité et de la vision à l’oeil gauche (en attente de greffe) n’a pas été facile mais ce qui m’a fait le plus de mal c’est la réaction de tous ceux qui ne m’ont pas cru ou soutenu.

Quel message tu veux faire passer ?

Si quelqu’un souffre et que les médecins ne trouvent rien. Écoutez-le, dites-lui juste que vous êtes là et que vous l’aimez. Des milliers de personnes souffrent de maladies orphelines, non diagnostiquées.Donnez aussi de votre temps aux associations qui luttent contre la maladie.

Quelle a été ta plus grande force ?

Ma fille… Sans elle je n’aurais surement jamais osé me remettre à marcher.

 Pour en savoir +www.jossmart58.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *