Jason Dridah

C’est au fil des posts Facebook et des invitations à télécharger sa musique que nous nous sommes intéressés à Jason. Apres plusieurs écoutes, nous avons particulièrement apprécié ses textes très personnels et percutants . En creusant un peu, voulant sortir du cliché Rap/Banlieue, nous avons découvert un type attachant de par sa vision de la vie et de son parcours. A Coup Sûr un artiste en Herbe qui ne va pas tarder à faire parler de lui.

jason dridahBonjour Jason, merci de ta disponibilité, peux- tu nous expliquer d’où tu viens ?

Je suis né, il y a 21 ans, à Thonon-les-Bains ville où j’ai toujours vécu. Passant de maisons d’accueil en maisons d’accueil, je me suis fait ma propre famille. Cette famille que l’on choisit, pas celle qui nous laisse de coté. Quittant l’école à 15 ans, je me suis testé à la cuisine dans divers restaurants, sans conviction.. Je ne me voyais pas évoluer dans ce schéma traditionnel.

Pourquoi la musique alors ?

J’avais 15 ans lorsque j’ai écrit mon 1er texte, j’ai vraiment la musique dans les veines. Un peu timide et réservé, la musique m’a tout de suite permis de m‘exprimer. Personne ne m’écoutait, encore moins au travail où j’ai subi quelques réprimandes racistes. C’est du passé, ceux-là sont aigris alors que moi je suis en plein épanouissement.

On a écouté tes textes « Sur un Fil », « Mon rêve » ,« J’aimerais », ils sont à la fois positifs et mélancoliques. Quelle sont tes sources d’inspiration pour écrire ?

Les événements sociétaux m’inspirent, m’agressent. Je parle par ex. de l’ascension ratée de Marine Le Pen, le travail des enfants etc…C’est un peu cliché mais c’est une réalité. Oui je parle aussi de mes histoires d’amour, de ma jeunesse, tout n’est pas sombre. J’évoque l’avenir très souvent.

Tu nous parles de tes projets ? Pour ceux qui ne te suivent pas encore sur Facebook.

Oui, j’ai sorti 2 clips sur YouTube , 2 audios et un mini album « TRIANGLE D’OR « sur le site de streaming indépendant hauteculture.com

Tu te rapproches petit à petit de la scène locale où tu aurais ta place, un peu timide ?Non mes textes me boostent et me font prendre con ance en moi, j’attends juste le retour des réseaux pour ensuite passer le cap. J’entame aussi un stage à la MAL ( maison des Arts du Léman ) comme Ingé-son car je souhaite maitriser tout le processus de création. J’attends beaucoup de ce stage, et en n je sors un album complet n juillet sur le thème de l’argent, des femmes etc.

jasonTu as 21 ans, jeune, et pourtant tu me dis que BARBARA, BREL t’inspirent ?

Oui mais pas que, il y a aussi Nekfeu, Eddy de Preto … Mais à bien y regarder les mélodies évoluent, les textes pas. On peut facilement mettre des textes de BREL sur des mélodies de Nekfeu. Et puis une fois encore si j’en suis arrivé jusqu’ici malgré mes souffrances c’est parce que des artistes ont écris avant moi.

Tél. 06 28 68 27 99
Facebook : JAY 74
Web : hauteculture.com/mixtape/28045/triangle-d-or

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.