Se connecter

A 16 ans à peine, l’idée était déjà ancrée. Dans la cours du lycée, presque tout le monde en avait un. Mais pendant des mois, nos parents n’avaient que cette phrase à la bouche :
« réfléchis-y bien ».

Aujourd’hui, le tatouage n’est plus synonyme de marginalité et s’est complètement inscrit dans la société. Alors une fois qu’on a trouvé le bon, on se lance. Qu’importe notre classe sociale, notre genre ou notre âge.

On le veut parfois plus viril pour un homme, et plus féminin pour une femme. Significatif ou pas. Grand et visible ou petit et discret. Réaliste, graphique ou ornemental.

Aujourd’hui, se faire tatouer est devenu un acte d’embellissement du corps. Au même titre que de se raser la barbe ou de se colorer les cheveux.

Se faire tatouer, c’est poser son sceau. C’est prendre possession complète de son corps. Et ça, les nouvelles générations l’ont bien compris puisqu’aujourd’hui, un français sur 5 est tatoué.

Alors… à qui le tour ?

Informations complémentaires

Ajouter un avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Disponibilité
Qualité

Contacter l’entreprise