Se connecter

Christophe Vuattoux, frontalier chez  PSS IT Solution

Christophe Vuattoux, frontalier chez PSS IT Solution

  • Quel est ton prénom, ton commerce, ton entreprise ?
    Christophe, je suis salarié frontalier d’une PME nomée PSS IT Solutions à CHENE BOURG et je travaille dans un service de délégation de personnel informatique.
  • Comment as-tu vécu personnellement, professionnellement ces 15 derniers jours ?
    Je pensais vivre un isolement quelque peu déroutant, car habitué au travail d’équipe et au contact de nos clients et de nos délégués sur le terrain.
    Mais dans la société il a été conservé un lien grâce aux outils modernes de communication vidéos et écrits et de virtualisation du poste de travail, car bien évidemment, en Suisse comme en France, il est préconisé de rester chez soi de préférence, pour faire du Home Office.
    La suppression de la majorité des moyens de transport et la fermeture ainsi que la mise en place des contrôles aux frontières ont été également très déstabilisante.
  • Comment comptes-tu vivre les jours qui vont suivre ?
    Personnellement, tout d’abord rester en contact avec ma famille et mes proches et professionnellement, nous avons mis l’accent sur le fait de rester toujours à portée de vue de nos clients, prospects et délégués par la mise en place de RDV cyber café vidéo.
  • As-tu dû mettre en place un service particulier pour « entretenir » tes prestations ?
    La société dans laquelle je travaille, n’a pas souhaité mettre en place de chômage partiel et nous avons concentré nos efforts sur le télétravail et la prise de contact à distance afin de proposer des renforts de personnel et instaurer naturellement des contacts privilégiés en activant notre plan continuité de nos activités, bien sur en acceptant de travailler différemment.
    Je suis bien conscient que tous les métiers ne peuvent adopter une telle solution alternitve et se trouvent en grande difficulté.
  • Comment sens-tu la relance dans ton activité, comment la prépares-tu ?
    Je pense que nos clients ont bien senti qu’ils pouvaient compter sur notre présence, sur notre volonté de les aider, même dans cette période très compliquée et beaucoup d’entre eux sont ouverts à de futurs RDV une fois ce confinement terminé.
    Je pense que l’accent sur les entreprises et les services à proximité, seront sans aucun doute à privilégier au profit des services et des approvisionnement lointains qui restent difficilement joignables et se trouvent inefficaces en cas d’urgence ou de crise.
  • Comment occupes-tu tes journées ?
    Je fais des suivis mensuels de nos délégués,
    Je recherche des prospects potentiels sur les réseaux sociaux professionnels et je suis des formations techniques sur des passerelles spécifiques sur le net, tout en restant en relation avec mes responsables et mes collègues.
  • Quelles leçons perso et professionnelles vas-tu garder de ces moments ?
    Qu’il faut mieux privilégier le local dans nos services et nos productions, qu’elles soient aussi bien industrielles, technologiques qu’alimentaires, que de faire tout outsourcer, pour se rendre compte ensuite de notre dépendance envers des sous-traitant lointains ou malhonnêtes.
  • Quelle est LE geste de solidarité qui t’a le plus marqué ?
    Et bien, toute cette solidarité envers le professionnels du monde médical et de secours, qui s’exposent tous les jours face à cette pandémie.
    Certaines reconversion de production de différentes industries et artisans sont aussi très remarquables.
  • Penses-tu que nous sommes à l’aube d’une nouvelle génération de consommateurs, de mode de vie ?
    Je l’espère profondément, mais j’ai peur qu’une fois ce fléau passé, que nous retombions dans notre pseudo modèle économique sans effectuer de changements fondamentaux.
    Nous l’avons bien vu dans une autre crise, qui elle était financière en 2008, nous avons recommencé les mêmes erreurs qui ont mis à mal l’économie mondiale, touchant énormément de particuliers et de petites entreprises.
  • Un dernier message pour tes clients, lecteurs de Com’Art ?
    Gardez patience et le contact avec vos proches, prenez bien soin de vous, l’humanité a tellement traversé de dures périodes, que nous en sortirons tous encore plus forts et conscients que la présence de chaque individu sur cette terre, a une influence sur toutes les autres, qu’elle soit positive ou négative.
    Travaillons et vivons tous dans le respect de la personne et de ses qualités.

linkedin.com/in/christophe-vuattoux

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *