Se connecter

Fabrice Hoareau, de EcoLave, nettoyage de véhicules.

Fabrice Hoareau, de EcoLave, nettoyage de véhicules.

  • Quel est ton prénom, ton commerce, ton entreprise
    Je me prénomme Fabrice je suis artisan indépendant sous l’enseigne Ecolave.
  • Comment as-tu vécu personnellement, professionnellement ces 15 derniers jours ?
    Difficilement suite à l’arrêt brutal et complet de mon activité.
    Il est très compliqué de ne pas pouvoir se déplacer comme on le souhaite tout en vivant dans l’interrogation du temps du confinement .
  • Comment comptes-tu vivre les jours qui vont suivre ?
    Les jours qui suivront je vais essayer de les vivre tout simplement mais surtout avec une réflexion immense tant personnelle que professionnelle sur le futur.
  • Professionnellement, quelles dispositions as-tu dû prendre dés le confinement ?
    J’ai fait en sorte d’être à jour dans mes factures et ma comptabilité afin de ne pas mettre à mal ma trésorerie.
  • As-tu dû mettre en place un service particulier pour « entretenir » tes prestations ?
    Dans mon secteur il est très compliqué de mettre en place des services particuliers, de plus le monde de l’automobile est à l’arrêt complet.
  • Comment sens-tu la relance dans ton activité, comment la prépares-tu ?
    Je suis très inquiet quant à la reprise, je pense qu’il va falloir du temps et de la patience avant que les choses rentrent dans l’ordre. Cependant je réfléchis à proposer d’autres services comme le nettoyage des moquettes,tapis,canapé.
  • Comment occupes-tu tes journées ?
    J’occupe mes journées dans le jardinage quand le temps le permet sinon je reste informé sur l’actualité mais je trouve cela parfois anxiogène.
    Sinon je profite de lire des revues automobiles que je n’ai pas eu le temps de lire auparavant.
  • Quelles leçons perso et professionnelles vas-tu garder de ces moments ?
    La seule leçon que je peux retenir elle est bien connu de tous « Nous ne savons pas de quoi demain sera fait
  • Quelle est LE geste de solidarité qui t’a le plus marqué ?
    L’aide à nos anciens qui ne peuvent plus se déplacer pour leurs courses il existe un élan de solidarité. En tant qu’ancien secouriste diplômé auprès de la croix rouge et la protection civile du chablais, j’ai décidé de reprendre du service durant cette crise.
  • Penses-tu que nous sommes à l’aube d’une nouvelle génération de consommateurs, de mode de vie ?
    Je pense que cela est possible il faudrait être moins égoïste et surtout faire travailler les entreprises locales.
  • Un dernier message pour tes clients, lecteurs de Com’Art ?
    Préservez vous et restez chez vous

www.ecolave.fr/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *