Se connecter

Jean-Luc Gabrieli, de Gabrieli carrelages

Jean-Luc Gabrieli, de Gabrieli carrelages

  • Quel est ton prénom, ton commerce, ton entreprise ?
    Je me présente, Jean-Luc , gérant de deux sociétés ; Gabrieli carrelages et Isochape74.
  • Comment as-tu vécu personnellement, professionnellement ces 15 derniers jours ?
    Beaucoup d’inquiétudes, de l’ordre de la santé mais aussi économiques. En revanche, pour l’instant je n’ai trop vu le temps passer…
  • Comment comptes-tu vivre les jours qui vont suivre ?
    Respecter le confinement bien sûr . Maintenant d’un point de vue professionnel on sait que l’on doit reprendre l’activité en prenant toutes les mesures de sécurité possible . Chacun de mes compagnons a été mis au courant de l’évolution de la situation dans l’entreprise mais point crucial, je laisse la liberté à chacun de reprendre ou pas le travail .
  • Professionnellement, quelles dispositions as-tu dû prendre dés le confinement ?
    La première chose à été de jouer la carte sécurité et confiner tout le monde avec une demande de prise en charge du chômage partiel .
    Ensuite tous nos clients ont été avertis et j’ai relancé tous nos créanciers afin de palier à nos futurs besoin en trésorerie
    Nous avons bien sûr utiliser la possibilité de décaler nos charges et impôts afin de nous aider à passer la crise .
    Enfin , j’ai continué à m’approvisionner auprès de mes fournisseurs (puisque nous sommes en direct d’usine ) et malgré ce que l’on peut penser j’ai reçu deux camions d’Italie ces deux dernières semaines.
  • As-tu dû mettre en place un service particulier pour « entretenir » tes prestations ?
    De notre côté nous ne proposons pas ce genre de prestation car nos clients peuvent largement se passer de nos services…le carrelage c’est pas vital !
    J’ai juste dépanné quelques collègues professionnels qui avaient besoin de fourniture car tout était fermé .
  • Comment sens-tu la relance dans ton activité, comment la prépares-tu ?
    Je pense que lorsque la crise sanitaire sera passée, on va subir très vite une sorte de tsunami de travail mais comme tout le monde je m’inquiète pour le futur car il parait plutôt clair que l’on va subir un fort ralentissement dans quelques mois …
  • Comment occupes-tu tes journées ?
    Les deux dernières semaines j’ai travaillé au bureau le matin et jai bricolé l’après midi à la maison … jai fait des choses que je n’ai jamais le temps de faire en temps normal !
  • Quelles leçons perso et professionnelles vas-tu garder de ces moments ?
    Surtout d’un point de vue gestionnaire, être prudent !
  • Quelle est LE geste de solidarité qui t’a le plus marqué ?
    J’avoue qu’au delà des services hospitaliers et le dévouement incroyable du personnel de santé je suis très touché par ces acteurs locaux dans les commerces de premières nécessité qui sont là tous les jours malgré les risques liés au risque de contamination
  • Penses-tu que nous sommes à l’aube d’une nouvelle génération de consommateurs, de mode de vie ?
    Je pense en effet que beaucoup de gens sont en train de découvrir les petits commerces de leurs communes et vont changer leurs habitudes de consommation.
  • Un dernier message pour tes clients, lecteurs de Com’Art ?
    Bien du courage à tous pour traverser cette période difficile et hâte de retrouver tout le monde en bonne santé !
    Soyez prudents et restez confinés !

https://www.gabrieli-carrelages.com/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *