HAUT
Image Alt

Lydia Charpin, secrétaire indépendante et toujours joyeuse .

Lydia Charpin, secrétaire indépendante et toujours joyeuse .

Depuis quelques années de nouveaux métiers de l’ère digitale sont apparus. Lydia s’est lancée dans le secrétariat Freelance qui répond a une demande bien présente au sein des entreprises qui n’y voient que des avantages par rapport à un statut salarié. LYDIA CHARPIN, GLC SECRÉTARIAT nous explique son job et nous livre son témoignage après 12 mois d’ancienneté déjà .

 

 

– Quel a été ton parcours avant de créer GLC secrétariat ?

Titulaire d’un BAC PRO Secrétariat, j’ai eu le statut de secrétaire salariée dans plusieurs entreprises locales. Et j’ai décidé de me mettre a mon compte en 2018

 

– En quoi consiste le métier de Secrétaire indépendante et quelle est ta clientèle ?

Être Secrétaire Indépendante c’est proposer des prestations qui s’adaptent aux besoins du client. Cela peut être ponctuellement ou régulièrement.
Je peux travailler aussi bien sur site qu’à distance, tout dépend de la demande. Ma clientèle est principalement composée d’artisans ou de petites entreprises qui ne souhaitent pas employer une secrétaire à temps plein. Je m’occupe de toute la gestion administrative, comptable, relance et ainsi que la gestion des réseaux sociaux de mes clients. Le temps qu’ils récupèrent à na pas s’occuper de leur administratif, il le passe à leur métier ou leur vie personnelle.

 

– Comment procèdes-tu avec tes nouveaux clients ? 

Je m’investis dans la structure de leur entreprise, il est donc important qu’ils me fassent confiance. Suite à une première rencontre, j’écoute ce dont ils ont besoin afin d’adapter mes prestations. Ils repartent avec un « contrat type » de prestation ainsi que ma grille tarifaire. Je suis contractuellement soumise à une confidentialité par conséquent cela les rassure et tout se passe bien .

 

– Quelles ont été tes motivations pour te lancer dans ce projet ?

J’avais besoin de liberté, de diversifier mes tâches et de me sentir utile. La diversité de mes postes, de mes missions passées était mon atout principal. Je pouvais accompagner administrativement les artisans que les petites structures. J’ai assez d’expérience et j’ai acquis une forte capacité d’adaptation.

 

– Quelles étapes as-tu suivi pour le mener à bien ?

C’est un projet mûrement réfléchi. Après avoir travaillé avec différents artisans, je me suis renseignée auprès de la chambre des métiers de Haute-Savoie .
En Janvier 2018, j’ai fait une première réunion d’information à la chambre des métiers afin de m’informer sur le statut de Micro-entreprise.
Puis tout s’est enchaîné très vite par la suite, le  » karma  » était de mon coté, j’ai alors foncé en tant que Micro-entreprise.

 

– Comment se déroule une journée type ?

Justement je n’ai pas de journée type car tout dépend de mon client. C’est ce qui me plait. Mais pour faire face à la demande je m’impose des journées de 9h à19h. Chaque journée est un challenge, et non une routine, j’en suis bien plus efficace.

– Que conseilles-tu à celles et ceux qui veulent se lancer ?

Je leurs conseillerais de bien préparer leur activité et de ne pas se lancer comme ça. Il y a beaucoup de choses à savoir, à connaître et à comprendre. Le stage SPI ( NDRL Stage de préparation à l’installation ) n’est plus obligatoire mais je conseille vivement de le suivre.
J’aurais aussi comme conseil de bienveillance, d’avoir un minimum d’expérience car les responsabilités sont grandes.

 

 

glc.secretariat74@gmail.com
Tel : 06 70 59 63 57- Thonon-les-bains.
Facebook/GLC-SECRETARAIT