Se connecter

Magali Barnabé, d’une empreinte une plume

Magali Barnabé, d’une empreinte une plume

  • Quel est ton prénom, ton commerce, ton entreprise ?
    Magali – je suis rédactrice indépendante – révélatrice d’authenticité – sous le nom d’Une Empreinte Une Plume
  • Comment as-tu vécu personnellement, professionnellement ces 15 derniers jours ?
    Les premiers jours, j’avoue m’être sentie comme soulagée. Le rythme se ralentissait brutalement et j’ai eu l’impression de respirer, de lâcher du lest… Ma créativité était en ébullition, j’avais de nouvelles idées, envie de mettre en place plein de choses.
    Puis, l’effervescence créative est retombée au profit de la gestion réaliste du quotidien… Je devais réfléchir à l’impact de la situation sur les projets en cours et à des solutions pour assurer leur continuité, contacter mes clients … En parallèle, trouver un équilibre dans l’organisation professionnelle et familiale, être présente pour suivre mon fils dans ses devoirs (et je n’ai qu’un enfant !). Je fais également partie de plusieurs associations, il a donc fallu qu’en équipe, nous nous organisions pour « gérer » le confinement, annuler les événements agendés, communiquer aux membres, rassurer… Bref, le temps s’était à nouveau accéléré…
  • Comment comptes-tu vivre les jours qui vont suivre ?
    Je vais continuer à avancer sur mes projets rédactionnels en cours, à communiquer sur les réseaux sociaux, à rester en lien avec mes partenaires et clients, à agir pour les associations dont je suis membre… Par contre, le rythme de la semaine passée m’a fait prendre conscience de l’importance de ralentir, de profiter de cette période singulière pour prendre le temps… et faire davantage d’activités avec mon fils ou en famille, par exemple… donc désormais j’essaie d’organiser mes journées pour pouvoir nous accorder ces petits moments quotidiennement. J’aimerais aussi prendre le temps de réfléchir à de futurs projets professionnels qui me trottent dans la tête depuis un moment. Pour moi, cette situation est un message nous demandant de nous recentrer sur l’essentiel, de voir la vie sous un autre angle et je vais le prendre au mot 😊
  • Professionnellement, quelles dispositions as-tu dû prendre dés le confinement ?
    Je peux poursuivre mes activités classiquement, avec la possibilité de facturer mes prestations en fonction de l’avancement de mes projets. Je n’ai donc pas de dispositions spécifiques à prendre. Avec certains clients particuliers, nous avons préféré décaler le démarrage de leur projet à la fin du confinement pour que nous puissions nous rencontrer en face en face. Mais pour la plupart des projets en cours, ils suivent leur cours normalement.
  • As-tu dû mettre en place un service particulier pour « entretenir » tes prestations ?
    En général, j’aime me déplacer pour rencontrer mes partenaires et clients en face à face, pouvoir échanger de vive voix avec eux, ressentir et comprendre leur univers. Avec le confinement, ce n’est plus possible. Du coup, on se contacte par téléphone, Whatsapp ou Skype… Cela change un peu la donne, mais on sait que c’est temporaire. Mise à part ces réajustements, même si le relationnel direct me manque, j’ai la chance que mon quotidien professionnel reste quasiment similaire pour le moment.
  • Comment sens-tu la relance dans ton activité, comment la prépares-tu ?
    Actuellement, mon volume de travail demeure relativement identique. Je pense néanmoins que je connaîtrai une baisse de mon activité plus tard, lorsque mes projets actuels seront terminés. Durant cette période de confinement, je rencontre moins de prospects, je ne participe plus à des événements de réseautage, et par la force des choses, j’ai potentiellement moins de contacts pouvant se transformer… Mais j’essaie de communiquer comme je le peux sur les réseaux pour rester visible et susciter l’intérêt pour mon activité en attendant la reprise des réunions de réseaux.
  • Comment occupes-tu tes journées ?
    J’avance sur les projets rédactionnels en cours, je communique sur les réseaux sociaux, je réfléchis à de nouvelles alternatives… Dans le cadre des associations dont je fais partie, nous réfléchissons à l’« après confinement » et répondons aux questions des membres. En parallèle, je suis les devoirs de mon fils, on s’organise des temps créatifs en fin de journée. Mon mari étant en télétravail, on profite également davantage de moments en famille. On contacte aussi régulièrement notre entourage pour prendre de leurs nouvelles, en vidéo, par messagerie instantanée, pour pouvoir se voir.
  • Quelles leçons perso et professionnelles vas-tu garder de ces moments ?
    Comme je le disais plus haut, cette période inédite est pour moi un message à écouter : vivre plus simplement, moins artificiellement, se concentrer sur l’essentiel, voir la vie autrement, relativiser et ralentir, développer sa créativité et… ouvrir son cœur plus largement.
  • Quelle est LE geste de solidarité qui t’a le plus marqué ?
    Il y en a plusieurs en fait : messages aux personnes isolées (aînés, personnes malades…), aux soignants, la mise à disposition gratuite d’informations diverses sur internet, ou de consultations gratuites de professionnels (coach, thérapeutes…) pour les parents, les soignants… Je me rends compte que dans cette situation, beaucoup cherchent à aider les autres, chacun à son échelle, avec une créativité incroyable ! Je crois foncièrement en la bonté de l’Homme et les élans d’entraide actuels le prouvent. J’en suis heureuse.
  • Penses-tu que nous sommes à l’aube d’une nouvelle génération de consommateurs, de mode de vie ?
    Ces dernières années, j’ai déjà ressenti un changement de mentalité chez bon nombre de personnes que je rencontre : envie de consommer des produits naturels, sains et locaux, envie de préserver notre environnement, retour à la nature et à l’essentiel, recherche de bien-être ou de mieux-être… encore une fois avec les moyens dont dispose chaque personne, mais je trouve ces prises de conscience vraiment positives. J’espère que grâce à la période que nous traversons, ces idées s’ancreront dans la durée pour plus de monde encore.
  • Un dernier message pour tes clients, lecteurs de Com’Art ?
    Oui ! Prenez soin de vous et de vos proches. Notre santé est primordiale. Soyons patients, relativisons, respirons à pleins poumons, développons notre créativité si on le peut, et simplement, prenons le temps de vivre … Nous nous retrouverons avec un tel plaisir à la fin du confinement ! Je tiens aussi à ajouter un GRAND MERCI à toutes les personnes et entreprises qui continuent à faire tourner le monde par leur investissement quotidien, et, pour finir, apporter mon soutien à tous les entrepreneurs qui n’ont pas la chance de pouvoir assurer une continuité à leur activité actuellement…

 

https://uneempreinte-uneplume.com/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *