Se connecter

Marie Amely, MAD style coiffure

Marie Amely, MAD style coiffure

  • Quel est ton prénom, ton commerce, ton entreprise ?
    Je m’appelle Marie-amély je suis responsable de mon salon de coiffure MAD Style
  • Comment as-tu vécu personnellement, professionnellement ces 15 derniers jours ?
    Ces 15 derniers jours ont été difficiles moralement, rester loin de son lieu de travail qui pour moi est une passion de tous les jours était compliqué.
    Les premiers jours je caressais les cheveux H24 de ma fille tellement j’étais en manque. Le seul point positif de cette affaire : je profite de ma petite fille et je peux voir l’évolution de ses pas jour après jour je rattrape la 1ère année avec elle. Je continue à vivre comme je le fais actuellement loin de tous.
  • Comment comptes-tu vivre les jours qui vont suivre ?
    Faire mes drives masque gants. Plus les gens respecteront le confinement plus vite nous allons pouvoir nous retrouver et faire redémarrer l’économie qui est en train de faire tomber la France
  • Professionnellement, quelles dispositions as-tu dû prendre dés le confinement ?
    Pour ce qui est de mes dispositions : chômage partiel pour mon apprentie qui demande à l’URSSAF l’aide de 1500€ ce qui nous aidera à payer certains prélèvements, en sachant que certain de mes fournisseurs ne sont pas du tout indulgents dans cette période comme par exemple mon logiciel de caisse.
  • As-tu dû mettre en place un service particulier pour « entretenir » tes prestations ?
    Je reste active sur les réseaux au maximum afin de rester au plus près de mes clients je leur propose des tutos coupe de cheveux pour éviter la catastrophe ou des franges à la Mireille Mathieu, des soins pigmentés pour raviver la couleur, des kit couleurs que je dépose devant leur porte avec mes gants mon masque dans des sacs en papier afin de ne pas contaminer et sans le moindre contact et pour cela j’ai mis en place un compte PayPal et Lydia.
  • Comment sens-tu la relance dans ton activité, comment la prépares-tu ?
    Ma relance d’activité ? ou lalallalala j’ai peur très peur SEULE avec mon apprentie nous allons devoir rattraper 1 voir 2 mois de travail en très peu de temps car il va y avoir beaucoup beaucoup de demandes donc si une âme charitable recherche du travail je suis preneuse. Il faut voir plus loin l’évolution de notre entreprise c’est un moment difficile mais ce ne sera que pour revenir plus fort.
  • Comment occupes-tu tes journées ?
    Mes journées ? Ma fille et mon Lucky sont ma priorité. Profitez de chaque moment de chaque instant c’est un cadeau du ciel d’être en bonne santé, enfermés chez nous certes, mais avec nos petits amours alors profitons-en.
    Autrement je cuisine, je jardine, je bricole et je m’occupe avec mon activité en parallèle que j’ai découvert grâce à mon métier (nouvelle gamme de shampooing et soin naturelle) qui est basée également sur la nutrition le bien-être et une meilleure hygiène de vie ce qui me permet de prendre soin de mes proches et de moi lors de ce confinement. Girl power.
  • Quelles leçons perso et professionnelles vas-tu garder de ces moments ?
    CE que nous pouvons tirer de cette situation la vie est trop courte, la vie mérite d être vécue, il faut apprendre à vivre avec ce que nous avons et arrêter de vouloir des choses inutiles. Le pouvoir de consommation est devenu trop important dans notre société, il faut savoir revenir aux priorités.
    Niveau professionnel la vie de patron est chaque jour un combat, que beaucoup de chose aurait dût être mise en place avant ce confinement, pensez que nous petites entreprises nous devons nous battre chaque jour pour tenir debout et qu’une épreuve comme celle-ci peut tous faire basculer.
  • Quelle est LE geste de solidarité qui t’a le plus marqué ?
    Nous vivons dans un hameau et tous les gens sont solidaire entre eux, l’entraide. Notre voisinage est merveilleux. Voila ce qu’il faut retenir.
  • Penses-tu que nous sommes à l’aube d’une nouvelle génération de consommateurs, de mode de vie ?
    Peut être que cette étape de la vie permettra à certaines personnes une prise de conscience. Mais malheureusement l’être humain à une faculté d’oublier. Le premier mois peut être que certaines personnes changeront et puis la vie reprendra son cours de l’histoire et retour à la réalité.
  • Un dernier message pour tes clients, lecteurs de Com’Art ?
    Je terminerais par une phrase. Quand vous vous concentrez sur la force plutôt que la peur, vous développez une puissance qui va vous transporter plus haut que les montagnes.

https://www.facebook.com/MADStyleCoiffure

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *