Se connecter

Sophia Furlan, esthéticienne freelance

Sophia Furlan, esthéticienne freelance

  • Quel est ton prénom, ton commerce, ton entreprise ?
    Sophia, esthéticienne et masseuse indépendante et experte bien-être, amincissement, anti-âge à la clinique Linea Thonon-les-Bains.
  • Comment as-tu vécu personnellement, professionnellement ces 15 derniers jours ?
    Parfois c’est difficile de se voir contrainte à rester chez soi même si c est primordial. Mais je relativise en pensant à ceux qui vivent dans de petits appartements sans balcon.
  • Comment comptes-tu vivre les jours qui vont suivre ?
    En restant sereine, positive et en respectant les mesures barrières pour la santé de tous.
  • Professionnellement, quelles dispositions as-tu dû prendre dés le confinement ?
    J’ai du annuler tous les rdv ( pris deux semaines en avance ). Ensuite faire appel a la communication numérique afin de ne pas laisser  mes clientes sans nouvelle.
  • As-tu dû mettre en place un service particulier pour « entretenir » tes prestations ?
    Impossible pour moi car je travaille en contact direct (prestations de soins visages et corps).
  • Comment sens-tu la relance dans ton activité, comment la prépares-tu ?
    Elle va se faire progressivement et efficacement. J’ai déjà des clientes qui prennent RDV pour la reprise, évidement sans date.
    J ai prévu un élargissement des mes  horaires de travail, des nocturnes et des journées d animations.
  • Comment occupes-tu tes journées ?
    Je m’informe, je termine mon retard administratif, et je profite de mes enfants. Je me détend et je regarde Netlix
  • Quelles leçons perso et professionnelles vas-tu garder de ces moments ?
    Aujourd’hui , je constate d’ores-et-déjà que l on peut s’adapter rapidement et se satisfaire avec moins.
    Et que l’activité professionnelle indépendante n’est pas assez prise en compte pour les aides éventuelles en cas de crise ou par exemple de chômage.
  • Quelle est LE geste de solidarité qui t’a le plus marqué ?
    L’aide aux personnes plus âgées ou la ré-organisation des commerçants pour rester en activité. Je ne suis pas étonnée non plus de voir le soutien que nous affichons pour le corps médical. Il fallait un précédent, et bien le voici.
  • Penses-tu que nous sommes à l’aube d’une nouvelle génération de consommateurs, de mode de vie ?
    Oui, je l’espère, dans le changement de mentalité concernant l individualisme et le mode de consommation.
  • Un dernier message pour tes clients, lecteurs de Com’Art ?
    Soyons et restons positifs !
    Continuons à respecter les règles sanitaires !
    J ai hâte et le plaisir de vous retrouver toutes et tous, très vite.

Pour en savoir +

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *